L’importance du comportement de l’enfant

Photo de l'auteur

Par Marie Dubois

Le comportement des enfants revêt une grande importance dans leur processus de croissance et de développement. En effet, il conditionne leur capacité à s’adapter au monde qui les entoure et à acquérir des compétences sociales nécessaires pour leur bien-être et leur épanouissement. Il est donc primordial de comprendre comment les enfants se comportent et quels facteurs influencent leur comportement.

Facteurs influençant le comportement des enfants

De nombreux facteurs peuvent influencer le comportement des enfants notamment les facteurs suivants:

  1. le tempérament,
  2. l’autorégulation,
  3. la peur,
  4. la fatigue,
  5. l’insécurité.

Chacun de ces facteurs peut avoir un effet positif ou négatif sur le comportement des enfants.

Le tempérament

Premièrement : le tempérament est le caractère inné des enfants, c’est-à-dire leur manière spontanée de réagir aux situations. Les enfants qui ont un tempérament plus difficile peuvent être plus impulsifs, irritables et réactifs que ceux qui ont un tempérament plus facile. Les enfants au tempérament plus difficile peuvent avoir des comportements agressifs ou rebelles.

Lorsque votre enfant a un tempérament agité, en lui proposant une activité calme comme :

  • la lecture
  • un jeu d’assemblage les formes dans une sphère
  • cartes Memo

Au début il éprouvera peut être des difficultés mais finalement si vous trouvez une activité qui le passionne, il prendra de plus en plus de plaisir et cela lui permettra de rester calme une partie de la journée.

En somme, l’essentiel étant pour ces enfants d’alterner le type d’activité, de se dépenser suffisamment mais aussi d’apprendre a se concentrer quelques minutes dans un premier temps puis un peu plus à l’avenir.

Deuxièmement : l’autorégulation fait référence à la capacité d’un individu à contrôler ses propres actions et ses propres sentiments. Les enfants qui ont une bonne autorégulation ont plus de facilité à contrôler leurs comportements et à gérer leurs émotions. Dès son plus jeune âge, l’enfant fera sa propre expérience. Chaque situation vécue, lui permettra d’apprendre a réagir en fonction de ce qu’il ressent, en essayant de s’adapter. Il utilisera toute une variation de moyens afin d’atteindre son but.

Nous nous rappelons tous de notre enfant

  • Allongé sur la commode à langer, se tortillant pour essayer de saisir le flacon de lait de toilette
  • Ou alors qu’il ne sait pas marcher et qu’il se décide à rejoindre son jouet préféré de l’autre côté du salon

Dans ces cas précis, l’enfant prend le temps d’observer, il réfléchit à comment atteindre son objectif et dès qu’il pense avoir une solution, il essaie. C’est ce que l’on appelle l’expérimentation par « essais-erreurs« . parfois il réussit parfois il échoue.

Par conséquent, les enfants qui multiplient les expériences, ont une meilleure autorégulation, ils acquièrent plus rapidement de la confiance en eux. Ils sont moins susceptibles de montrer des comportements inappropriés et agressifs car ils ont une meilleure connaissance de leur environnement.

La peur

Troisièmement : la peur est une émotion fondamentale chez l’enfant. Elle peut être provoquée par des choses comme des situations inconnues ou menaçantes, des personnes ou des animaux. Lorsque les enfants sont confrontés à des objets ou des personnes dont ils ont peur, ils peuvent montrer des comportements anxieux tels que des pleurs, des cris ou un refus de participer à certaines activités.

À lire aussi :  Le rôle de la discipline dans l'éducation et l'instruction

Tout d’abord lorsque l’enfant a peur, il est nécessaire de comprendre ce qui provoque cette émotion. Il s’agit parfois d’un manque de compréhension d’une situation passée, dans ce cas il est primordial de prendre le temps d’en parler avec lui. Dans le but de ne pas laisser la situation se transformer en phobie.

La fatigue

Quatrièmement : la fatigue peut jouer un rôle essentiel dans le comportement des enfants. Si les enfants sont fatigués, ils sont plus enclins à manifester des comportements agressifs ou rebelles et à avoir des difficultés à s’adapter aux exigences quotidiennes.

De la plus petite enfance à l’âge adulte, le sommeil joue un rôle essentiel dans notre comportement : humeur, activité, travail .. . Chaque période de la vie, nous oblige a nous adapter à notre besoin de sommeil.

Les parents doivent veiller à ce que les enfants reçoivent suffisamment de sommeil et de repos pour éviter que la fatigue ne joue un rôle négatif dans leurs comportements.

L’insécurité

Cinquièmement : dans certaines situations les enfants peuvent se sentir en  insécurité, notamment lorsqu’ils sont confrontés à des changements importants (comme une nouvelle maison, un nouveau membre de la famille, etc.).

Par exemple lors d’un déménagement qui oblige à un changement d’école, l’enfant peut craindre de perdre ses camarades et de ne pas pouvoir se faire de nouveaux amis dans son nouvel environnement.

Par conséquent, il est essentiel de le rassurer et veiller à ce qu’il rencontre des enfants de son âge, en invitant des enfants du voisinage dès votre arrivée.

Lorsque les enfants se sentent menacés ou vulnérables, ils peuvent montrer des comportements défensifs comme la colère, la fuite ou l’opposition.

À lire aussi :  Parentalité monoparentale : réussir à jongler entre amour et responsabilité

Comment encourager un comportement positif ?

Tout d’abord, il est possible d’encourager des comportements positifs chez les enfants en prenant en compte leurs besoins et en offrant des occasions d’apprentissage adaptées à leur âge. Voici quelques conseils pour encourager des comportements positifs chez les enfants :

  • Récompensez les bons comportements : il est important de reconnaître et de récompenser les comportements souhaités. Cela aidera l’enfant à comprendre que ses actions sont souhaitables et appréciées.
  • Encouragez les compétences d’autorégulation : utilisez des techniques d’autorégulation positives pour aider les enfants à contrôler leurs comportements et à résoudre les conflits de manière adéquate.
  • Enseignez des compétences sociales : apprenez aux enfants les compétences sociales nécessaires pour interagir de manière appropriée avec leur entourage et apprendre à respecter les autres.
  • Offrez à vos enfants des occasions d’explorer : donnez aux enfants la possibilité d’explorer leur environnement et de découvrir de nouvelles choses. Cela les aidera à développer leur autonomie et à acquérir des compétences pratiques.

En fin de compte, en encourageant des comportements positifs chez les enfants, on peut les aider à grandir et à développer leurs compétences sociales. Bien que certains facteurs puissent influencer le comportement des enfants, les parents peuvent prendre des mesures pour promouvoir des comportements positifs et sains chez leurs enfants.

Laisser un commentaire